ATTENTION, THEATRE !

 

Qu'est-ce qu'un amour qui vit la transformation ?

Je me posais cette question lorsque j'ai commencé à écrire le texte du spectacle

« le Printemps de la Grâce ».

Le personnage de cette œuvre, fictif puisqu'imaginé est finalement le personnage « historique », dont parlent les textes évangéliques chrétiens et la tradition03 provençale : celui de Marie Madeleine, celle qui est passée, du vivant de l'objet de son amour, Jésus, du statut de « courtisane » à celui de sainte...

Avec l'audace du choix de ce personnage m'est venue l'inspiration...

 

Dans le souffle de ce printemps là, transparaît une sorte d'hymne à l'amour universel.

 

Puis le spectacle est né, et continue sa route depuis plusieurs années, avec un parcours très varié.

Il a été représenté dans des théâtres, des chapelles, des parvis d'église, en plein air pour des festivals, des prisons...

Jeanine TÉMIN l'a mis en mouvements, dans une mise en scène inspirée et adaptable à tous lieux (puisque les mouvements en question partent de l'intérieur du personnage).

Le spectacle a été créé avec le personnage seul en scène. Philipe SAMSON a ensuite créé la musique et l'a accompagné au sitar, indien. Anne LELEU, qui joue sur différentes flûtes à bec, partage l'accompagnement musical en alternance avec lui au sein de ce monologue amoureux et joyeux.

 

Les dernières représentations ont eu lieu à Paris dans le théâtre de Jean-Luc Jeener, rue du Faubourg Montmartre (th. du n.o.), pendant plusieurs semaines, à la suite de la programmation du spectacle dans le cadre du Festival "Courant d'art" à Rouen.